SFJ Logo

L'AJS est l'association représentative des rédacteurs et auteurs de la presse spécialisée suisse. Elle compte environ 700 membres et a été fondée le 3 juin 1927.

Téléphone

+41 81 252 60 82

évènements à venir

No Events on The List at This Time

Articles récents

Lundi | Mercredi | Vendredi

09h00 à 12h00

+41 81 252 60 82

info@sfj-ajs.ch

7000 Coire

Suivez-nous

Des crises et des ponts à construire

Des crises et des ponts à construire

Fin février, l’électorat a rejeté la loi sur les médias. Que s’est-il passé depuis ? Un regard sur le paysage médiatique suisse de Pete Mijnssen

A titre liminaire: le non à la loi sur les médias n’a jusqu’à présent résolu aucun problème. Au contraire, les différents acteurs sont maintenant en train de sécuriser et mettre en oeuvre les points incontestés du paquet. Ainsi, les centres de formation tels que le MAZ à Lucerne, l’école Ringier et d’autres institutions reçoivent un peu plus de soutien financier, tout comme pour les médias en ligne. De manière générale, après le résultat du vote, la perplexité règne toujours quant à la direction que doit prendre le paquebot des médias suisses. La seule chose qui est certaine pour le moment, c’est que les opposants à la SSR font avancer l’initiative de réduction de moitié. On se souvient que l’initiative No Billag avait certes fait naufrage il y a quatre ans avec 71,6% de non, mais que la SSR elle-même a depuis largement contribué à saper la foi dans le service public avec un programme de restructuration et d’économies.

Attaque contre la liberté de la presse

D’autres interventions politiques visant à restreindre les médias sont en cours. Ainsi, Verband Schweizer Medien (VSM) s’est récemment opposée, dans le cadre d’une large alliance avec des organisations de médias, à un affaiblissement de la liberté de la presse décidé par le Parlement. Le paysage médiatique suisse ne constitue pas une bouillie de propagande des « medias mainstream », comme aiment à le dire les critiques. Mais il reste agité. Ainsi, toutes les parts du groupe Zürichsee iront début 2023 à l’entreprise de médias de Suisse orientale Galledia. Celle-ci est spécialisée dans les médias professionnels et va continuer à renforcer sa position en tant que spécialiste de prestations aux associations et à l’édition. Reste à savoir ce que cela signifie pour les médias spécialisés. En tout cas, c’est un plus pour le paysage médiatique de Suisse orientale.

Masüger, le bâtisseur de ponts ?

Avec le récent changement à la tête de « Schweizer Medien (VSM) », on passe de Zurich aux Grisons. Pietro Supino a passé le relais à Andrea Masüger. Ce dernier vient de Somedia, où il a fait pendant quarante ans une carrière interne, passant de journaliste à rédacteur en chef et directeur journalistique, puis à CEO. Dans son discours d’investiture lors de la rencontre annuelle de VSM, il a promis d’être un bâtisseur de ponts. La branche des médias et nous tous en général en avons bien besoin en ce moment. Nous lui souhaitons beaucoup de succès dans cette tâche.

X